Archives du blog

Chronogrammes du Car d’Or

Le saviez-vous ?

Sur notre illustre Car D’or existent des Chronogrammes. Une sorte de message codé.

La nacelle du Car d’Or est surmontée de 13 angelots blancs.

Plusieurs d’entre eux présentent des cartouches – des panneaux peints portant du texte – sur lesquels nous pouvons lire des inscriptions en latin. Le fond, bombé, est blanc et les inscriptions, toutes différentes mais tournent autour du même événement historique : l’exil des reliques de sainte Waudru pendant neuf années loin de Mons. Elles sont réalisées en caractères d’imprimerie majuscules en noir mais quelques lettres, plus grandes que les autres, sont de couleur rouge.

Penchons-nous sur ces lettres rouges et attribuons- leur une valeur suivant la façon romaine de compter : I = 1 ; V (ou U) = 5 ; X (ou W) = 10 ; L = 50 ; C = 100 ; D = 500 ; M = 1000.

Additionnons maintenant les chiffres romains d’un même cartouche : nous obtenons toujours le même résultat : 1803.

1803, c’est l’année du retour à Mons des reliques après leur long exil loin de la cité de Waudru.

IMG_1217

D + I + V + W + L + D + U + D + I + X + U + V + I + U + L + L + C + U = 500 + 1 + 5 + 10 + 50 + 500 + 5 + + 1 + 10 + 5 + 5 + 1 + 5 + 50 + 50 + 100 + 5 = 1803

Si vous passez par la collégiale Sainte-Waudru, essayez de trouver d’autres exemples de chronogramme ; il en est un, inscrit dans la pierre, très proche de l’endroit où stationne le Car d’Or.

A vous de le dénicher et de le déchiffrer…

source : cardor.be

Publicités

Les Hallebardiers

Nous les avons tous déjà vus, mais qui sont-ils vraiment? D’où viennent ces Hallebardiers? Quel était leur rôle et quel est-il aujourd’hui?

Les hallebardiers

Origine

Remontant à la fin du moyen âge, les hallebardiers étaient principalement suisses.

Ils étaient reconnus pour leur bravoure, leur dévotion et leur caractère entier.
Armés d’une hallebarde (hache à long manche), ils pouvaient facilement désarçonner les cavaliers et faire face à l’infanterie.

Au XVIIe siècle, Mons fut assiégée par les Français. Les hallebardiers suisses se mirent alors au service du roi Louis XIV. Ils furent alors chargés de la protection du roi et étaient gardiens des joyaux de la couronne. Le roi les mit également au service de la ville afin d’éviter les vols dans les églises.

Au fil du temps, les hallebardiers finirent par disparaître et ne subsisteront plus que des unités payées par l’église pour défendre leurs biens.

De nos jours

Le groupe de hallebardiers existe depuis la rénovation de la Procession du Car d’Or par le chanoine Puissant dans les années 30. Il évoluera avec difficulté jusqu’aux années 80.

Dès la fin de la Ducasse 1984 , un groupe d’amis,fervents passionnés, constituait sa « charte ». En concertation avec le comité de la Procession, le groupe se formait et la Compagnie Montoise des Hallebardiers naquit dès la Ducasse 1985. Son appellation était alors : « Compagnie des Hallebardiers du Chapitre de Saint- Waudru ».

Depuis cette époque, la Compagnie structura tout d’abord ses prestations dans la cérémonie de la Descente de la Châsse, de la Procession, et tout particulièrement, celle de la remontée du Car d’Or.

Ils servent et protègent les reliques du corps saint de Madame Sainte-Waudru.

Leur devise

Pro Waldetrudis Pro Montis Pro Nobis

Cérémonie de la descente de la chasse

 

Source : hallebardier.be