Archives du blog

Les Montois Cayaux

beffroi_300

Pour quelques-uns d’entre vous, les « Montois Cayaux » est un nom bien connu!
Pour d’autres, qui ne savent pas vraiment ce que cette superbe association montoise fabrique, nous allons vous éclairer sur le sujet!

L’association des Montois Cayaux est une ASBL qui a vu le jour le 27 juin 1975.
Elle est fondée par un groupe de montois en vue de promouvoir et perpétuer la littérature patoisante montoise, le folklore, les traditions et en général tout le patrimoine culturel et artistique de Mons.

Elle organise régulièrement de nombreuses réunions et conférences sur Mons, des cabarets wallons et autres activités en vue de créer entre ses membres un climat d’amitié et de gaité et aussi d’intéresser la jeunesse à ses racines.

Elle présente chaque année une exposition en relation avec Mons en prélude aux festivités de la Ducasse.

lle réédite depuis 1976 « L’Armonaque de Mons » et elle a collaboré avec les Amis de Marcel Gillis et l’Anthologie montoise en vue de l’édition des livres sur Marcel Gillis, les Rues de Mons, les Arts ainsi que « Acoute à mi », « 40 fables en Montois » et un livre sur Charles Letellier.

armonaque78    fables    acouteami

Elle a publié un Dictionnaire illustré Montois-Français accompagné d’un glossaire Français-Montois qui a demandé près de 20 ans de travail, ainsi qu’un livre sur les Proverbes montois illustrés et, en collaboration avec l’Anthologie montoise, un volume de prestige sur le sculpteur Jacques Du Broeucq.

dubroeucq

En 2000, elle a débuté, sur base de son fonds d’archives iconographiques, la publication d’une série de recueils de photos : en 2001 ce fut les commerces montois de 1880 à 1939, en 2002, les coins disparus ou profondément transformés de Mons et en 2003, la vie quotidienne à Mons de 1900 à 1950.

commercesmontois1

Un livre sur les enseignes des façades, en collaboration avec le Photo-club montois vient de sortir! Il est d’ailleurs disponible chez Mons où venir.

1796771_579880555428816_879891802_o

 Actuellement, elle travaille en étroite collaboration pour le projet Mons 2015!

Son principal objectif, à l’aube de ce siècle, est d’intéresser un maximum de jeunes à ses activités, dans le but d’assurer la relève. C’est pourquoi elle vient de signer, avec les autres associations patoisantes montoises et boraines une charte de collaboration dynamique mise au point par le Conseil Culturel Participatif de Mons.

Une initiative très appréciable et très importante pour la sauvegarde de notre patrimoine montois!

Sources : montoiscayaux.be

Publicités

Marcel Gillis

Nous avons eu envie de dépoussiérer l’image de ce Monsieur et de vous le présenter (pour ceux qui ne le connaissent pas encore!). Trop peu connu à notre sens, il est pourtant un incontournable!

Marcel Gillis est un peintre, chansonnier et poète qui vécut à Mons de 1897 à 1972. Il fut une personnalité très marquante de la vie patoisante Montoise.

On lui doit ce qui est le plus connu à l’heure actuelle, le fameux « Tableau d’Procession ».
Une chanson en patois Montois qui dépeint de manière très drôle notre belle Procession multiséculaire du dimanche de la Trinité, et ce sur de multiples airs très connus de la chanson française.

tableau gillis

Vous trouverez ci-bas le texte qui accompagne cette chanson qui mérite d’être lue afin d’en comprendre réellement le sens.

Il est un élève de l’académie des beaux-arts de Mons et crée en 1929 le groupe « Les Loups ».
Il fut aussi membre du cercle « Bon Vouloir » et conservateur du Musée des Beaux-Arts de Mons entre 1928 et 1965.

Tableau d’Procession

1 Air : Où allez-vous, petite boîteuse ?

Montois cayaux éïé chambourlettes,
C’est l’jour qu’on fait l’Lum’çon !
Les drapeaux dansent à tous les ferniettes,
Pourvu qu’i fasse bon ! …

2 Air : Il était une bergère

C’st aujourd’hui no Ducasse,
Et ron-ron-ron, petit patapon;
C’st aujourd’hui no Ducasse :
Acoute-çà l’carillon, don-don ! (Bis)

3 Air : Il était un petit navire

Au ciel, il a deux, tois nuages;
Au ciel, il a chinq, six nuages;
Il a qu’au ciel, qu’au ciel, el temps n’est nié fort biau … El Procession, pour sûr, pou sûr, âra dé l’iau ! …

4 Air : Le temps des cerises

Madame Sainte-Waudru, j’té brûl’rai n’candèye,
R’gard’ du Paradis
A Mmons, qu’i fait gris …
Rallume el Solèye ! ! …
Vas-t’in d’lée l’Bon Dieu,
Dis-li à s’n-orèye,
L’Bon Dieu qu’est Montois,
I f’ra ça pour toi …
Pasqué quand i pleut,
C’est fort regrettâbe ! …
Mais dis au Bon Dieu
Qué tout est au Diâbe !

5 Air : Viens Poupoule !

Viens Poupoule ! viens Poupoule, viens
Jusqu’au Square Saint-Germain,
Nos s’mettrons jusse au coin,
Ah !
Viens Poupoule ! viens Poupoule, viens
Là qué l’temps s’éclaircit :
L’Procession va sorti !

6 Air : Sonnerie de Clairons « En avant »

Môssieu le Curé d’Saint-Nicolas ?
Minû-ute !

7 Air : Sonnerie de Clairons « Marche d’Enterrement »

Les saudarts sont in avant
Eîé leu commandant
Est pus fier, dins s’ dolamn
Qu’Artaban ;
Les p’tits Frères, les ma-Chères-Soeurs
Surveillent les m’tits infants,
Tout in blanc,
Ténant eine fleur ou ein riban …

8 Air : Sonnerie de Clairons « En avant »

Môssieu le Curé d’Saint-Nicolas ?
Minû-ute !

9 Air de Procession

Ca, on l’dévine :
C’est co toudis l’batiau d’ l’Eglise dé Messines,
Tout bleu, tout blanc ;
Eïé l’pétit batiau arloche tout l’ temps …

10 Air : Y a du jazz-band partout (Air du couplet)

Puis, c’est des gamins
Habillés comme des capuchins,
Qui portent su leus mains,
Des outils mi d’ssu des machins …
C’st-ici c’st ein martiau
Eine équielle, eine lance ou des claus …
Mon ! c’st-i-là, qu’il est biau !
On li a pris m’sure su ein qu’vau ! …
L’ « BataillonCarré », l’ « Abattoir », el  » Ruelle des Pêcheurs »,
Ca, comm c’est les pauvres, comme costume, is n’ont foc eine fleur …
Puis, v’là qu’tout dodu,
comme ein p’tit jeune dé cat pierdu,
Qu’avance el Pétit Jésus !
Tout ros’lé, tout frisé,
N’ piau d’mouton?
Eine morve à s’nez ! …

11 Air de Procession

Là-bas, on d’vine
Intré les tiêtes, l’batiau d’l’Eglise dé Mesines;
I prind l’tournant,
Eïé l’pétit bateau arloche tout l’temps …

12 Air : Sonnerie de Clairons « En avant »

Môssieu le Curé d’Saint-Nicolas ?
Minû-ute !
Ran-plan ! Ran-plan-plan !
Ran-plan ! Ran-plan-plan !

13 Air : Sonnerie de Clairons « En avant »

V’là des biaux p’tits anges qu’ont des ailes in or,
Des fies et des vierges,
Portant la Sainte-Vierge;
Des boys-scouts armés d’ein bâtondé store;
Et puis c’est Kéquette
Qu’à d’eine main, s’casquette;
I porte eine crochette
Eïé n’raide torquette ! …

14 Air : Sancta Waldetru-u-dis O-o-o-ora Pro-o-no-bis

On a j’té des des fleurs par terre,
On a j’té du sâbe,
Ca sint tout l’cim’tière …

15 Air : Sonnerie de Clairons « En avant »

Môssieu le Curé d’Saint-Nicolas ?
Minû-ute !

16 Air : Sancta Waldetru-u-dis O-o-o-ora Pro-o-no-bis

Les chanteurs ont, in travers,
Eine verte band’rolle verte
Tout c’qu’il a d’pus vert.

17 Air : pour faire un brave Mousquetaire

Môssieu l’vicaire leu baille el ton
ET bat l’mésure tout à r’culons …
Is cantent-té tout doux, nié trop fort …
(Jusse pou dériviër ein mort)
Les infants d’choeur portent-té des cierges,
Des fèmmes, ein riban bleu au cou,
Avé n’pétite médaille au d’bout … :
Ca, c’est l’groupe des anciennés Vierges;
Elles ont l’ai tout d’bauchées …
C’est comme les « Régions dévastées »

18 Air : Clochette d’amour

Et maintenant, tout doucemain,
N’croche d’évêque à leu main,
N’robe jusqu’à leu bottines,
In drap noir, in n’hermine;
Non, c’n’est pas des bûresses,
C’est des fïes d’la nôblesse :
Des baronnes, des comtesses,
Ca, c’est : Les Chanoinesses.
Lîve-dé-messe à l’aute main,
Elles avancent su l’quémin;
Elle ont noires, el ciel bleu,
Eîé l’baichent-té les yeux;
Elles sont fières commes des reines,
Et leu mantiau qu’à n’traîne,
D’au moins tois mètes dé long,
Ramounne les brins d’estron
Môssieu le Curé d’Saint-Nicolas ?
Minû-ute !

19 Air : Sonnerie de Clairon « Aux Champs ! »

Attintion ! v’là l’baldaquin,
C’est Monseigneur qu’est d’dins !
C’qué tu vas t’mette à g’noux,
Tiête dé roux ! …
Les avocats, les éch’vins,
Les rintiers, les méd’cins
Eëé les notaires
Portent ein pt’tit réverbère.

20 Air : Sancta Waldetrudis

‘Tintion ! c’caup-ci, v’la l’Car d’Or
Traînné pas six qu’vaux dé l’Brass’rie Labor
Parlé
Les six gros brasseurs in ont n’bonne
Avé l’mau qué l’Car d’Or leu donne;
Comme is ont des panses comme des tonnes,
Is sont strânnés dins leus mâ…ronnes !

21 Air : Sancta Waldetrudis

L’Vicaire monté d’ssus l’Car d’Or
Avé l’s-infants d’choeur arlochent au pus fort !
Parlé
Les fèmmes tindent-té leu bras vers li,
Pou bailler leu bâgue à bé…ni !

22 Air : Sancta Waldetrudis

L’Car d’Or avance éïé craque …
Et à chaque coin d’rue, on lit ein miraque …

23 Air : C’est l’ doudou, c’est l’ mama

C’est fini l’Procession !
Dallons vite boire ein canon !
C’est fini l’Procession !
Et Saint-Georges va twer l’Dragon !

Source texte chanson: doudou.org