Archives du blog

Les Hommes de Feuilles

Ils sont 8, ils sont grands, ils sont forts! Oui ce sont les Hommes de Feuilles!
Parfois nommés les « Hommes Sauvages » ou encore les « Feuillus », sont inspirés de l’image que les différents conquérants se faisaient des peuples vivants en pleine forêt.

Leurs costumes sont recouverts de plus de 1500 feuilles et nécessitent plus de 20 heures de couture intensive de la part des couturières!

Nous avons pu suivre les différentes étapes de la création d’un costume!

Premièrement : La Cueillette

Lors de la première étape qu’est la cueillette, il ne faut pas croire que tout est laissé au hasard… Les feuilles sont sélectionnées, récoltées et conservées minutieusement.
Elles ne doivent être ni trop jeunes (car trop claires), ni trop rondes (elles doivent être bien pointues) et bien sûr chaque partie du costume nécessite des tailles de feuilles différentes.

Deuxièmement : La Couture

Une fois les feuilles récoltées, elles sont immédiatement déposées chez les couturières qui s’empressent de les humidifier  afin de leur assurer une conservation maximale.
Les feuilles sont ensuite sélectionnées par taille et forme en fonction de l’endroit où l’on va les coudre.
La veste nécessite de belles grandes feuilles, sur le col, elles seront plus petites.
Le bonnet quant à lui est plus particulier, les feuilles sont de plus en plus petites lorsqu’on atteint la pointe de celui-ci.
La couture connait différentes méthodes selon les couturières.
Pour notre part, dans l’atelier « familial » où nous nous sommes rendus, les couturières utilisent une méthode en forme de tuile. Les feuilles ne sont pas simplement plaquées et cousues. Elles sont cousues de telle sorte que le costume ait une belle apparence sauvage et fournie!


Lors de la couture, les feuilles doivent être très régulièrement humidifiées à l’aide de vaporisateur pour éviter qu’elles ne se dessèchent et qu’elles ne cassent.

Durant les plusieurs jours que nécessite la création du costume, les costumes partiellement ou totalement cousus seront conservés dans un endroit frais (tel qu’une cave). Ils sont placés dans des draps préalablement bien humidifiés.
Lorsque les Hommes de Feuilles enfilent leurs costumes, il est généralement humide voir mouillé.
Ils sont ainsi prêts à combattre aux côtés du dragon armés de leur imposante massue!

Publicités

Concerts du Doudou 2015 @ L’Auberge de Jeunesse

Image002

Comme chaque année, L’auberge de Jeunesse de Mons va nous offrir une série de deux concerts entièrement gratuits!

Le premier aura lieu le vendredi 29 mai à 20h30 et sera un Cover Band ZENITH.

Le second aura lieu le samedi 30 mai à 20h30 et sera un Tribute officiel à Depeche Mode donné par The Sneakers

LAJ AJ Mons folder A5 doudou 2015 04-03

La Ducasse de 1945 racontée par Albert Langue

Magnifiques images de la première Ducasse d’après guerre. Récit par Albert Langue.

Impressions d’ein Homme Blanc

20100531113335_ftpj_18

Qui s’ qu’aroit pinsé ça ? Mi, l’infant du Faubourg,
Tout calme éié tout tranquie, qu’j’arois ieu l’chance ein jour
D’arriver su la Place habillé tout in blanc,
Avé n’ larch’ ceinture noire éié des rouges ribans ?

Pourtant, c’ n’est nié ein rêv’ ni la grande illusion !
Tout-à-l’heure, dins in moumint, ej’va faire el’ Lum’çon !
Espliquer c’qué j’arsins à mes amis montois,
C’n’est nié facile à faire in deux-tois vers patois…

Déjà dépuis des s’maines, je n’pinse pu à rié d’aut’
S’qu’ej’ s’rai à la hauteur, aussi fort que les aut’es ?
Tous ces solides gaillards qu’ont 20 ans in moins qu’mi !
Ej’n’ose pu trop fumer, j’ai peur de boire ein d’mi…

Bah ! Si j’n’ai pu 20 ans, j’ai ein moral dé fier !
J’va montrer à les jeunes c’qu’ej’ suis capab’ de faire !
Tout in haut du Catiau, Paula donne el’ départ
Alea jacta est ! J’em prinds pour Jules César !

El’ musique in avant attaque l’air du Doudou
Mes bouyaux fond des noeuds avé n’ cocarde au bout
On arrive su la Place et on rinte dédins l’rond
Mé Bon Dieu ! Qu’il est lour el’ fainéant d’ Dragon !

Telmint lourd qu’in moumint y m’avoit bé semblé
Que j’el portois tout seu, qu’lés aut’es en’ faisoient rié
Mé ça n’étoit nié vrai ! Tout l’ monde faisoit s’ n’ ouvrage !
Et ça couminch’ à peine, je n’ va nié pierte courage !

Ej’ n’ intinds pu l’ musique, je n’ vois rié ni personne
Ej’ crach’ dédins mes mains et j’arlèv’ em’ maronne
Après tout, j’ai deux bras et je n’ vois nié c’qui m’ manque !
Ca n’doit nié êt’es pu dur qué d’êt’e caissier dins n’ banque

J’sins qu’ em’ coeur a 20 ans et j’artrouve em’ souplesse
T’à-l’heure, j’étois César et met’nant l’Cordobès
et puis, on a s’ fierté, j’vos l’dis, ami montois !
On n’ meurt nié dins l’arêne quand on s’appelle Leroy !

Quet’ fois dins m’ n’infrouill’mint, j’ n’ sais pu aou m’ mette
In passant tout près d’mi, St-Georges em’ fait n’guignette
Pour mi c’est ein dopping, j’ sins r’véni mes couleurs
A l’horloge de la Ville, 20 cops j’ai r’gardé l’heure

Et jusse comme Aramis a fait feu su l’carcasse
J’arrivois el’ tout premier dédins l’Cour Barrabas
Ca va, j’ suis fier dé mi, j’ mé sins nié trop scran !
Mé, l’ lind’main, quand j’ m’arlève, j’ai bé 80 ans…

Ej’ suis démoulquiné, démoli, tout kranbleu
Hier, j’étois tout blanc et mint’nint j’ suis tout bleu
Mé c’est sans importance ! J’in garde ein tel souvéni
Que si l’Bon Dieu l’ permet, j’ el f’rai co s’ n’ année-ci !

Marcel Leroy (1979)

Poème écrit par un ancien Homme Blanc, pour son dernier Combat, en 1979.

 

 

« Le rite du Lumeçon » un documentaire en tournage à Mons

rlm_image_2-615x477

Les passionnés du Doudou accueilleront bientôt à Mons le professeur Moussa Sow, ethnologue malien de renommée internationale. Ils partageront avec lui leur ferveur pour le folklore du Lumeçon, et seront suivis par l’équipe du réalisateur montois Florian Vallée.

Pourquoi le rite du Lumeçon provoque-t-il une telle passion parmi les Montois ? Quelle est l’influence de ce folklore dans leur vie ? Rien de tel qu’un chercheur extérieur pour obtenir un point de vue différent sur ce sujet.
Moussa Sow, anthropologue, ethnolinguiste et essayiste malien, invitera les membres les plus pittoresques du public montois à témoigner de leur participation ardente au combat. Surpris, choqué ou séduit, le professeur échangera ses impressions.

Le tournage se déroulera à Mons, du lundi 2 juin au dimanche 15 juin, point d’orgue et jour du combat dit Lumeçon sur la grand-place de Mons.

Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur le blog du film.

Contact Presse :
Alice Riou – alice.riou@leila-films.com ou au 0473.45.28.43

« Le rite du Lumeçon » est un projet de documentaire produit par Gabriel Vanderpas – Leïla Films, en coproduction avec l’Unité documentaire de la RTBF (télévision belge).

Bernard Minet en Concert le lundi du Doudou

 

Issu de la génération Club Do, l’ancien musclé et interprète de :

Bioman, Les chevaliers du Zodiaques, Juliette je t’aime, Goldorak, Dragon Ball, Radma 1/2, Sailor Moon, L’école des champions, la fête au village, merguez party …. Sera en concert sur le podium du Marché aux Herbes à 20h00 lundi 16/06!

Tous ces dessins animés et génériques ont bercés les années 80/90 vous feront danser!

DOUDOU The Game

20140528-092910-34150908.jpg

Un nouveau jeu sous forme d’application vient de débarquer sur Androïd et Windows Phone!
Retrouvez toute l’ambiance du combat. Avec une musique façon vieux jeux 16-bits sur Super Nintendo! À télécharger gratuitement sur les différentes plateformes.

Pour les téléphones Androïd : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.JustinBeriot.DoudouTheGame

Pour les Windows Phone : http://www.windowsphone.com/fr-be/search?q=Doudou+the+game

Bientôt disponible pour iOS!

Braderie du Doudou

Braderie du Doudou

A l’occasion du Doudou , les commerçants du centre ville vous attendent ces 13,14,16 et 17 juin pour profiter de nombreuses bonnes affaires!

La retraite aux flambeaux

Elle se déroule chaque samedi de Ducasse dès 22h00 depuis 1997!

 

La Retraite aux Flambeaux est un événement incontournable. Les origines de cette manifestation qui s’est greffée sur le programme de la Ducasse ne sont pas bien connues, même si l’on sait qu’elles sont relativement récentes. Quant au principe de la Retraite, il est extrêmement simple. Les gens se rassemblent à 22h00 au bas de la rue de Nimy où ils sont rejoints par une formation de Musique Militaire qui animera le « cortège ». Un groupe de bénévoles, les « Compagnons de la Retraite », portent des flambeaux et se placent de part et d’autre des musiciens et des édiles placés en tête. La foule regroupée, des groupes se forment et les musiciens se lancent dans l’Air du Doudou.

La Retraite prend alors une dimension plus « physique », voire carrément surréaliste, lorsque le premier groupe de personnes n’est pas suivi par le deuxième. Ce dernier attend volontairement qu’une distance satisfaisante les sépare afin de pouvoir colmater la brèche le plus rapidement possible, via une course folle, dans une bousculade généralisée…

C’est un grand chahut organisé, c’est hyper fatigant car le parcours traverse la ville jusqu’à la gare. Après une relative courte pause sur la Place Léopold, la formation repart pour rejoindre la Grand-Place où les musiciens interprètent, dans la plus grande euphorie, une fois de plus, l’air du Doudou. A la fin de la course, on déplore souvent beaucoup d’ecchymoses, rarement des blessures plus sérieuses. Mais l’essentiel est ce large sentiment de sympathie qui se tisse entre tous les participants, même s’ils ne se connaissaient pas avant le coup d’envoi de la Retraite.

Depuis 1999, suite à l’agression d’un policier casque blanc dans l’arène pendant le combat, et sous l’impulsion du comité des remparts,trois groupes mirent en place une charte du respect du folklore et des traditions.

Elle fût établie et signée par les trois présidents de ces groupes, présents le dimanche de la ducasse.

Messieurs Pascal Delhaye (président des Hallebardiers), Hervé Liénard (président du comité des Remparts) et (le président des Compagnons de la retraite) Jean-Marie Adam apposèrent leur signature le 2 juin 2000,  posant ainsi un geste plus que symbolique sur les valeurs, le respect et leur engagement à promouvoir les traditions de l’esprit de la ducasse de Mons pour les prochaines générations.

L’itinéraire de la retraite

  • Départ : 22h, bas de la rue de Nimy (Delhaize)
  • Puis : rue de Nimy, traversée de la Grand-Place, rue de la Chaussée (piétonnier), rue des Capucins, rue Rogier, Place Léopold (face à la gare).
  • Pause Place Léopold d’environ 25 minutes.
  • La retraite effectue le tour de la Place Léopold au retour, puis rue Rogier, rue des Capucins, rue de la Chaussée (piétonnier), arrivée sur la Grand-Place par le haut du piétonnier.

Retrouvez leur site ici :www.lescompagnonsdelaretraite.be

Coupe du Monde : Ecrans géants à Mons

Pendant le Doudou vous aurez la possibilité de suivre les exploits de notre équipe nationale sur écrans géants.

Avec un contexte folklorique particulier à Mons pour les deux premières rencontres. En effet, le match contre l’Algérie (17 juin) tombe le mardi du Doudou et celui contre la Russie lors du petit Lumeçon, le dimanche 22 juin. La diffusion de ces deux 1res rencontres sera donc organisée non pas sur la Grand-Place, mais sur la place Nervienne.

Rédacteur en chef de La DH et papa de ce beau projet: « Nous voulons rester dans la ville. Ce sera donc la place Nervienne. Et nous travaillons d’ores et déjà en étroite collaboration avec les autorités montoises afin d’établir une parfaite synergie entre la diffusion des matchs et le programme des festivités. Les Montois pourront donc pleinement profiter des Diables Rouges sans rater une miette du Doudou. »

le 17 juin , Mons a de nouveau rendez-vous avec les Diables. « Il y aura un écran géant de 34 m2 avec bars, stands, animations, produits Diables Rouges, etc. Et je peux déjà vous annoncer une petite surprise pour le 22 juin : le Grand Jojo sera de la partie pour un concert de plus d’une heure. »
À noter enfin que l’écran géant de La DH reprendra ses quartiers sur la Grand-Place de Mons dès le dernier match de groupe. Et qu’il pourrait réinvestir les lieux si d’aventure, nos Diables se hissaient jusqu’aux huitièmes de finale. Voir plus si affinités…
La DH organise les retransmissions en étroite collaboration avec La Une et Vivacité !