Archives du blog

« Car d’Or » – Bière Mons 2015

Cette bière, produite par la brasserie Saint-Feuillien, est le premier produit officiel pour Mons capitale européenne de la Culture.

Une bière produite par la brasserie Saint-Feuillien, située au Roeulx, à une quinzaine de kilomètres du centre de Mons.

La bière, «Car d’OR», renvoie au folklore montois. En effet, élément phare de la Ducasse de Mons, le Car d’or transporte les reliques de la fondatrice de la ville, sainte Waudru.

Le projet de créer une bière liée à l’événement européen a été soumis aux organisateurs par la brasserie elle-même dès fin 2011. La Car d’OR a été officiellement reconnue par la Fondation Mons 2015 en novembre dernier. D’autres produits gastronomiques pourraient obtenir ce même label. La Car d’OR (6,5% vol. alc.) est une bière blonde de haute fermentation. «Accessible et facile à boire, c’est une bière consensuelle au meilleur sens du terme», selon le brasseur Alexis Briol qui décrit encore le breuvage comme «très houblonné mais sans agressivité».

«  Nous voulons que la Car d’Or contribue au rayonnement de Mons et de sa région  », a expliqué Dominique Friart, l’administratrice-déléguée de la brasserie.

Et qui dit nouvelle bière, dit aussi nouvelle recette. «  Cette bière a été pensée pour le plus grand nombre. On la veut accessible et facile à boire. On a limité son côté malté et augmenté son côté houblonné  », confie Alexis Briol, directeur de production de la brasserie St-Feuillien.

Légère au goût,  «  C’est un produit qui a sa propre personnalité. Elle n’est pas trop forte pour pouvoir être bue de manière consécutive lors de festivités  », ajoute-t-il.

La brasserie espère bien sûr que cette bière, servie au fût ou en bouteille, continuera à exister bien après Mons 2015.

Publicités

Le Doudou – Clip de présentation

Voici un aperçu de ce qui fait vibrer le coeur des Montois pendant ces merveilleux jours de Ducasse!

Chronogrammes du Car d’Or

Le saviez-vous ?

Sur notre illustre Car D’or existent des Chronogrammes. Une sorte de message codé.

La nacelle du Car d’Or est surmontée de 13 angelots blancs.

Plusieurs d’entre eux présentent des cartouches – des panneaux peints portant du texte – sur lesquels nous pouvons lire des inscriptions en latin. Le fond, bombé, est blanc et les inscriptions, toutes différentes mais tournent autour du même événement historique : l’exil des reliques de sainte Waudru pendant neuf années loin de Mons. Elles sont réalisées en caractères d’imprimerie majuscules en noir mais quelques lettres, plus grandes que les autres, sont de couleur rouge.

Penchons-nous sur ces lettres rouges et attribuons- leur une valeur suivant la façon romaine de compter : I = 1 ; V (ou U) = 5 ; X (ou W) = 10 ; L = 50 ; C = 100 ; D = 500 ; M = 1000.

Additionnons maintenant les chiffres romains d’un même cartouche : nous obtenons toujours le même résultat : 1803.

1803, c’est l’année du retour à Mons des reliques après leur long exil loin de la cité de Waudru.

IMG_1217

D + I + V + W + L + D + U + D + I + X + U + V + I + U + L + L + C + U = 500 + 1 + 5 + 10 + 50 + 500 + 5 + + 1 + 10 + 5 + 5 + 1 + 5 + 50 + 50 + 100 + 5 = 1803

Si vous passez par la collégiale Sainte-Waudru, essayez de trouver d’autres exemples de chronogramme ; il en est un, inscrit dans la pierre, très proche de l’endroit où stationne le Car d’Or.

A vous de le dénicher et de le déchiffrer…

source : cardor.be